6.02.2020 – Le temps de la collecte des déchets

Barbara Portailler (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / CMB)

Le temps de la collecte des déchets. Économie circulaire, pratiques artistiques et la collecte de déchets


Alors que le réemploi des déchets n’est pas une pratique nouvelle, la question reprend de l’ampleur parmi les chercheurs et en pratique. Cependant, le réemploi des déchets, et plus largement de la valorisation des déchets, recouvre différentes significations et pratiques pour peut-être autant d’acteurs différents (Kirchherr, Reike, Hekkert, 2017). Nos recherches portent toutefois sur les étapes constantes de tout processus de réemploi des déchets, telles que la collecte puis l’amendement des déchets (Varda, 2000, Ramade, 2011). Pour ce faire, nous nous appuyons sur des pratiques artistiques contemporaines et notre pratique propre. Nous avons mis en oeuvre deux projets artistiques réalisés à partir de la collecte de mémos usagés en papier: Composte, 2015 et Pensées au carré, 2018-2020.  Nous questionnons les variations du concept de déchet et leur impact en termes de pratiques de réemploi. Nos recherches sur la collecte de déchets pour les besoins de pratiques artistiques nous ont porté à questionner les usages instantanés ou nomades à la source de ces déchets et à mettre en place des stratégies de collecte propres. C’est également l’occasion d’étudier les différentes circulations économiques des déchets, en fonction des territoires d’opération, dans la mesure où nous avons mené le projet „Pensées au carré“ à Paris et Saint-Denis en France, ainsi qu’à Francfort-Oder et Berlin en Allemagne. 
Les œuvres réalisées à partir du projet „Pensées au carré“ seront exposées à l’Europa-Universität Viadriana à Frankfort-Oder du 15 juin au 13 juillet 2020, ainsi qu’au CMB à une date ultérieure.

Barbara Portailler est une artiste-chercheure qui se consacre jusqu’à présent aux relations entre art et société, et particulièrement aux pratiques artistiques et économiques du réemploi des déchets. Doctorante en arts visuels et sciences de l’art, elle est A.T.E.R. (attachée temporaire d’enseignement et de recherche) à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle enseigne la pratique photographique, ainsi que l’économie de la production photographique. Elle est membre du laboratoire Institut ACTE, Paris depuis 2012 et doctorante associée du CMB depuis 2019. 


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.