07.01.2021 – La citoyenneté et le recensement aux Etats-Unis

Paul Schor (Université de Paris)

La citoyenneté et le recensement aux Etats-Unis

Le recensement états-unien a la particularité d’avoir été créé par la Constitution de 1787 pour répartir les sièges à la Chambre des Représentants et c’est seulement secondairement qu’il est devenu la principale enquête démographique du pays. Pour cette raison le gouvernement fédéral, et particulièrement le Congrès, a exercé un fort contrôle sur les questionnaires et les enquêtes. Au cours de son histoire ce recensement apparaît ainsi idiosyncratique, identifiant à la fin du 19e siècle des « nationalités » de ses population immigrées sans qu’elles correspondent toutes à des Etats-nations existants ou développant des catégories raciales propres et évolutives. Bien que les statisticiens du bureau du recensement états-unien aient participé aux congrès internationaux de statistiques, je montrerai que durant la période d’adaptation à la diversité croissante de la population (1870-1930), les évolutions de recensement états-unien ont surtout répondu à des changements politiques et sociaux locaux. Le cas des catégories raciales est emblématique de cet isolement, comme le montre l’exportation difficile de ces catégories dans les territoires nouvellement acquis par les Etats-Unis où les traditions statistiques étaient toutes autres. Cela permettra aussi de discuter la question de la négociation des catégories avec les populations locales, qui révèlent une certaine fluidité derrière l’apparente rigidité des catégories raciales et d’origine.


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.